top of page

Yaya Touré - Au revoir légende

Lorsque Patrick Vieira a quitté Arsenal en 2005, il était difficile d'imaginer qu'un joueur puisse dominer le milieu de terrain en Premier League comme le faisait le Français. Mais c'est Yaya Touré qui l'a fait encore mieux, au moins avec le ballon à ses pieds. Son mauvais travail défensif lui a cependant coûté beaucoup de gloire. Touré, né en 1983 en Côte d'Ivoire, a fait son premier impact majeur en Europe pour l'AS Monaco en 2006/2007, en tant que milieu de terrain énergique et dynamique, une combination de talent unique. Il a ensuite été signé par le Barcelone, ayant également un impact dès le premier jour. Cependant, l'entraîneur néerlandais Rijkaard avait des plans légèrement différents avec lui. Il l'a mis en tant que pivot dans un milieu de terrain de trois hommes derrière Xavi, Deco, ou Andres Iniesta. Touré était brillant, contrôlant le jeu avec ses passes intelligentes et sa capacité distinctive de protéger le ballon contre chaque adversaire. Sa physique l'a également aidé à protéger la défense. Il a marqué seulement deux buts toute la saison, ce qui montre son changement de mentalité et son adaptabilité. Le regarder jouer était un pur plaisir. En 2008/2009 Guardiola a été nommé le nouveau entraîneur de Barcelone. Touré semblait parfait pour cet entraîneur obsédé par les joueurs de milieu de terrain central. De nouveau Touré a contrôlé le milieu de terrain avec une telle aisance et a permis à Xavi et Iniesta de briller. Et peut-être que cela était le problème. Un joueur du calibre de Yaya Touré voulait être la personne qui dirige une équipe, et pas le joueur fonctionnel supportant les autres. Avec le joueur prometteur et le plus Guardiola-esque, Sergio Busquets, vers la fin de la saison, Touré a été poussé hors de son rôle de milieu de terrain défensif. Guardiola l'a même utilisé comme défenseur central en finale de la Champions League en 2008/2009. Bien sûr, Touré a joué fantastiquement dans ce jeu et Barcelone a dominé le Manchester United en gagnant 2- 0. Cela montre l'unicité de Yaya Touré mais aussi quelque chose qui peut coûter beaucoup de gloire en tant que joueur. Pendant son temps en Allemagne Lucien Favre a toujours parlé de son amour pour les joueurs «polyvalents» et Yaya est la définition de ce mot. Normalement les joueurs polyvalents sont solides mais rien de spécial dans leurs positions (James Milner pourrait être le meilleur exemple). Mais Yaya est différent. Il était un pro sur toutes les positions centrales sur le terrain. En tant que défenseur central et milieu de terrain (à Barcelone), en tant que milieu de terrain énergique ou deuxième attaquant (à Manchester City) ou comme meneur de jeu (à Monaco). Avec son physique il n'est pas difficile non plus d'imaginer quel neuf incroyable il aurait pu devenir. Évidemment, Guardiola aimait ça aussi et ainsi Yaya était trop souvent forcé de changer de position. Son attitude, sa volonté de défendre et sa discipline tactique ont donc souffert.


Il a été transféré à Manchester City où il devrait finalement obtenir la gloire qu'il avait toujours méritée. En 2010, Vieira et Touré sont arrivés au ManCity pour mettre fin à la domination éternelle du Manchester United. Vieira était déjà dans sa dernière saison en tant que professionnel mais il a un caractère un peu symbolique que Vieira et Touré ont joué quelques jeux ensemble. Le maître a passé le flambeau à son successeur qui n'a pas échoué et a apporté la gloire à la partie bleue de Manchester. Et si ces deux-là avaient joués en même temps au milieu de terrain à leur apogée ? Contre des adversaires plus faibles Yaya était souvent déployé dans le milieu de terrain central dans une formation de 4-4-2. Contre de bons adversaires cela ne fonctionnait pas vraiment car il devait s'occuper de trop de tâches défensives. Pellegrini et Mancini ont donc souvent utilisé un autre milieu de terrain à côté de Fernandinho (Fernando ou Garcia) pour créer un 4-2-3-1. Dans sa meilleure saison en 2013/2014, il a marqué 24 buts dans toutes les compétitions. Des mots ne peuvent pas décrire son impact énorme à Manchester.


Sans aucun doute il était le facteur clé pour rendre la ville de Manchester bleu de nouveau. Heureusement, vers la fin de la saison, Pep a donné plus de temps réglementaire à Yaya, cette fois dans son ancien rôle de pivot comme au Barcelone. Et rien n'a changé. Il a toujours cette aura intouchable à chaque fois qu'il est sur le ballon. Il n'est tout simplement pas aussi dynamique qu'il l'était. Mais il contrôle toujours le jeu comme il le faisait en 2008/2009. Et même si Yaya est parti de la grande scène maintenant au moins sa chanson vivra pendant un Moment. Yaya, et si tu avais montré plus de volonté de défendre ? Tu aurais été considéré comme l'un des meilleurs milieux de terrain de tous les temps. En espérant de te revoir la saison prochaine. Tu vas nous manquer, c’est sûr et certain ! #whatif

bottom of page