top of page

La crise du Coronavirus : 5 choses que tu peux faire maintenant

Le grand Johan Cruyff a dit un jour : « Chaque inconvénient a son avantage ». Il n'est pas toujours facile de tirer des aspects positifs des périodes négatives, mais c'est ce qu'il faut faire maintenant. Alors que d'autres personnes, peut-être même tes amis, se plaignent et s'ennuient, c'est à toi de devenir proactif et d'agir. Quoi qu'il en soit, la question est : comment peut-on s'ennuyer ? Il y a tellement beaucoup à faire, alors voici nos 5 choses à faire pour rester à jour dans le football.


1) Lire

Des articles et des vidéos informatifs sont également disponibles sur les médias sociaux. Mais parfois, c’est bien de lire un livre. Il existe suffisamment de livres sur la thématique du football, qu'il s'agisse de biographies d'entraîneurs et de joueurs connus ou sur le thème de la tactique (à ce stade, nous recommandons bien sûr notre livre « Les systèmes de jeu dans le football moderne - Aperçu et comportement ») ou sur d'autres sujets.


2) Élargis ton horizon

Bien sûr, tu peux utiliser le temps pour t’entraîner comme Guardiola et Klopp et essayer de les imiter. Il n'y a pas grand-chose à dire contre cela, mais ce serait peu inventif et tu ne te démarqueras pas. Ce que tu peux vraiment faire pour obtenir un avantage concurrentiel, c'est élargir ton horizon. Comment des équipes moins connues ont joué ? Le succès de l’Atalanta Bergame n'est plus un secret. Mais le Stade Rennaiss par exemple ? Malgré d'importants départs tels que Ben Arfa, Sarr ou Mexer, les Bretons ont terminé leur saison à la 3ème place de la Ligue 1. En Eredivisie néerlandaise, Willem II Tillburg a terminé la saison sur le 5ème rang, un meilleur classement a été atteint pour la dernière fois lors de la saison 1998/99. Découvre un peu, ce qui se cache derrière ces succès, un bon entraîneur, une politique réussie de transfert, une philosophie de jeu prometteuse ?


3) Regarder le football

Heureusement, de nombreuses ligues en Europe ont recommencé. Certes, ce n'est pas la même chose sans les supporteurs. Encore une fois, ne te plaignes pas, mais tire-en le meilleur possible. Il devient donc rapidement évident que les grands entraîneurs et les grands joueurs ne sont que des hommes et qu'ils jouent maintenant - en dehors des grands stades - dans le même environnement que les ligues amateurs. C'est l'occasion pour toi d'entendre la communication de l'entraîneur avec ses joueurs et des joueurs entre eux. Qui est le patron sur le terrain ? Qui est responsable du piège du hors-jeu ? A quel point un gardien dirige-t-il ses coéquipiers ? Découvre comment les équipes de haut niveau s'organisent et se structurent sur le terrain.


4) Essayer de nouvelles choses

Si tu es autorisé à t’entraîner en respectant les règles de distance, il est temps de faire des nouvelles choses. Tu peux expérimenter sans pression et poser les bases pour le succès dans l’avenir. Surtout sur le plan tactique, tu peux essayer des nouveaux systèmes de jeu et automatiser les combinaisons de passes, ce qui est compatible avec la règle de la distance. Si tu as déjà vu un match de l'Inter Milan depuis la reprise, tu as certainement remarqué à quel point les combinaisons étaient bien répétées. N'oublie pas : tu n'auras jamais autant de temps que maintenant.


5) Aller dans la nature

Dans les années 1940, Giuseppe Viani était l'entraîneur de Salernita Calcio. La défense instable de son équipe lui a causé de gros problèmes. Un matin, alors qu'il se promenait le long du port, Viani a observé les pêcheurs. Il a remarqué que les pêcheurs avaient mis en place un filet de réserve juste derrière le filet principal. Les poissons qui pouvaient glisser à travers le premier filet se sont retrouvés dans le second. Viani a transféré cela au football en sacrifiant un attaquant et en plaçant un libéro derrière la ligne de défense : le Catenaccio italien était né. Toi aussi, tu devrais profiter de l'occasion et garder les yeux ouverts, en posant peut-être la première pierre de la prochaine révolution tactique sur le terrain.

Tu vois donc qu'il y a assez à faire, commence maintenant, fidèle à notre devise : « Et si ».


bottom of page