top of page

Jorginho – Il maestro

Match aller dans les barrages qualificatifs. L'Italie contre la Suède. Jorginho ne joue pas, l’Italie perd. Match retour, Jorginho joue, son impact est clairement visible mais à la fin l’Italie ne se qualifie pas. Ligue des Champions. Maurizio Sarri, l’entraineur du Naples met dès l’excellent début dans la saison 2017/18 tout sur la Serie A. Son joueur clé Jorginho ne dispute donc que deux de six parties possibles dans la LdC. Le Naples n’arrive pas à se qualifier pour les huitièmes  de finales. Coppa Italia, quarts de finales. Naples perd à domicile 1-2 contre l’Atalanta. Jorginho ne joue pas. Coïncidence ? Probablement pas. Même si le remplaçant de Jorginho dans ces matchs, Amadou Diawara, a montré son potentiel prometteur il n’a pas (encore) le niveau de Jorginho. En Serie A le Naples montre des performances incroyables. Le club du sud d’Italie joue peut-être le plus beau football en Europe avec beaucoup de possession et même un peu plus de verticalité que le Manchester City. Pourtant c’est la Juventus qui remporte le Scudetto, le Naples ne finit que sur la deuxième position.

Jorge Luiz Frello Filho, plus connu sous le nom de Jorginho, est né en 1991 au Brésil. A l’âge de 15 ans il déménage en Italie et rejoint le centre de formation de l’Hellas Vérone. Dans la saison 2012/2013 il monte avec son club formateur en Serie A. Peu après, en janvier 2014 il rejoint le SSC Naples, entrainé à l'époque par Rafael Benitez. Il est titulaire pour la majorité des parties mais le 4-2-3-1 ne lui convient pas trop comme milieu de terrain défensif. L'arrivée du nouvel entraineur Maurizio Sarri change tout. Avec son 4-3-3 il domine les adversaires de la Serie A, juste la Juventus semble être trop forte dans la lutte pour le titre. Jorginho, désormais le seul milieu de terrain défensif est le moteur de la machine des passes de Naples. Dans la saison actuelle il possède une précision de passes de 90,2 %. Une valeur impressionnante surtout si on regarde son style de jeu. S'il est possible il cherche toujours la passe verticale et accélère de cette manière le jeu de son club. Il définit le rythme du jeu. C'est lui qui détermine avec quelle fréquence le cœur du Naples bat. Le dirigent de l’orchestre : il communique sur le terrain et fait les signes à ses coéquipiers où donner le ballon. Comme les adversaires en Serie A sont conscients de la qualité du Naples ils jouent souvent très défensivement en limitant l’espace dans leur propre moitié. Pourtant Jorginho, le roi des passeurs en Europe avec 103,6 passes par match, trouve souvent une solution en donnant une passe imprévue, presque impossible à défendre. Même si les adversaires mettent Jorginho sous pression il sait se libérer. De plus son jeu de position excellent lui permet de bien anticiper les situations ainsi qu’il contribue beaucoup au travail défensif. Ce n'est pas par hasard que les meilleurs clubs en Europe aimeraient le signer. Il est l'exemple parfait d'un joueur avec une intelligence énorme de jeu. Il se pose juste la question si l'équipe nationale de l'Italie sait également profiter d'un tel cadeau, capable de lire n'importe quel match. Tu vas nous manquer à la Coupe du Monde cet été.

bottom of page