top of page

Interview avec Francisco Gomes da Silva (ProScout)

Aujourd'hui, on fait une interview avec Francisco Gomes da Silva, responsable de ProScout. Francisco a 26 ans et a joué au football jusqu'à l'âge de 19 ans. Il a ensuite été scout du département jeunesse de SL Benfica, a rédigé des analyses tactiques et techniques pour des sites Web et des journaux au Portugal et a fondé ProScout, une société de scouting basée au Portugal qui opère à l'échelle mondiale. Whatiffutebol : Salut Francisco, merci pour ton temps. Nous avons beaucoup de questions, mais tout d’abord, pourrais-tu expliquer à nos lecteurs ce qu'est ProScout ? ProScout : Nous sommes une entreprise de scouting qui peut produire des analyses d’équipes et de joueurs pour plusieurs clients tels que des clubs, des entraîneurs, des joueurs, des scouts, des agents, des entreprises et des médias. Whatiffutebol : Le 8 juin 2019, ProScout organise une conférence intéressante à Braga. De quoi s'agit-il et quel est le but de cet événement ? ProScout : C’est une idée que nous avons eu il y a 2 ans mais il n’était pas possible d’organiser cet événement à cette époque. Nous avons maintenant décidé de reprendre l’idée à notre ordre du jour et l’objectif principal est de promouvoir la discussion sur le football avec des intervenants de réputation élevée dans chaque sujet. Cette conférence durera toute la journée et nous parlerons du recrutement, de la formation des gardiens, des statistiques dans le contexte de l'analyse et du recrutement, de la législation du football concernant le scouting et la formation des jeunes, de la formation des jeunes et de la préparation d'un modèle de jeu. Whatiffutebol : Parlons du football portugais. Le Portugal est un petit pays. Vous avez beaucoup d'entraîneurs extraordinaires, d'excellents centres de formation et un système de recrutement très efficace. Comment expliques-tu les nombreuses réussites du football portugais ? ProScout : Cela peut s'expliquer par le travail et la détermination. Nous sommes un pays passionné de football et nous avons de grands talents. Cependant, vous ne regardez que la grande image. Les conditions sont excellentes au Portugal mais on parle de 10 % des équipes. Les autres essaient encore d'améliorer leurs conditions. Il existe un potentiel énorme pour obtenir encore des meilleurs résultats.  Whatiffutebol : En 2003, le Porto a remporté la Coupe UEFA, et un an plus tard, la Ligue des Champions. Le Portugal a également organisé le Championnat d’Europe en 2004, atteignant la finale. Ces événements ont-ils été, peut-être pas un tournant, mais créé au moins une nouvelle euphorie qui a contribué à l'évolution réussie du football portugais de nos jours ? ProScout : Aucun doute sur ce sujet. Ces années ont été très importantes dans l'histoire moderne du football portugais. Ce sont des moments décisifs, non seulement dus à l'excellent travail de José Mourinho, mais également au fait que de nouvelles approches et méthodologies ont été créées ces  années-là. Whatiffutebol : Au niveau des clubs, le Benfica et le Porto luttent pour le titre chaque année, puis il y a le Sporting Lisbonne et le Braga, qui ont joué très régulièrement ces dernières années avec une moyenne élevée de points. Peut-tu nous dire quelle a été l'évolution de ces clubs ces dernières années, où vont-ils maintenant, quelles sont leurs particularités et ce qui les distingue les uns des autres ? ProScout : Le Benfica et le Porto sont deux clubs solides avec une excellente structure dans tous les domaines. Le Sporting a des difficultés à obtenir le titre portugais car ils ne sont pas très constants par rapport aux deux autres clubs. Au cours des dernières années, ils ont eu des problèmes d’administration et de nombreux changements au cours des 20 dernières années, ce qui peut expliquer pourquoi ils n’ont remporté aucun titre de champion dans les années précédentes. Cependant, ils ont eu de bonnes saisons malgré cette instabilité. Le Braga est un club qui s'est beaucoup développé ces dernières années grâce à l'excellent travail de son président. Ils ont eu de bons entraîneurs et de bons joueurs et ils ont placé le club à un autre niveau, ce qui était inattendu il y a quelques années. En général, ces quatre équipes sont les plus préparées au Portugal à se battre pour le titre. Le Benfica et le Porto ont dominé ces dernières années, mais le Sporting a un potentiel énorme pour remporter à nouveau des titres s’ils parviennent à conserver leur stabilité interne. Le Braga développe également leur centre de formation car ils n’ont pas le même pouvoir économique que les 3 autres équipes. De nos jours, le Benfica est bien connu pour son centre de formation car chaque année, il est possible de voir un, deux ou trois joueurs dans la première équipe. Le Porto travaille également très bien dans ce contexte car ils viennent de remporter Ligue de la jeunesse de l'UEFA. Le Sporting a été reconnu comme l’un des meilleurs clubs européens concernant leur académie en produisant des joueurs tels que Futre, Figo, Quaresma, Nani et Ronaldo, mais au cours des années précédentes, ils avaient du mal à produire des joueurs de cette qualité afin d’augmenter à nouveau leurs standards. Whatiffutebol : Tu as mentionné que le Benfica est bien connu pour son centre de formation. Ils ont produit beaucoup de talents. Quel est leur secret ? ProScout : Je pense que le secret est la structure elle-même. Le Benfica possède une organisation puissante en termes de recrutement des jeunes, d'excellents entraîneurs de jeunes et de très bonnes conditions de travail. Si vous êtes capable de repérer et de signer les joueurs en premier, vous aurez les meilleurs joueurs dans votre équipe. Ensuite, avec les entraîneurs et les conditions de travail, vous pouvez beaucoup mieux développer les joueurs et les aider à atteindre un niveau élevé. Ensuite, toutes ces conditions peuvent être vérifiées lorsqu'un joueur arrive dans la première équipe et peut jouer dans un environnement très compétitif. Pour moi, c’est la façon dont nous devrions mesurer la qualité du centre de formation. Il ne devrait pas être question du nombre de titres qu'un club peut remporter avec les équipes espoirs. Le point principal devrait être le nombre de joueurs que l’académie peut intégrer au sein de la première équipe. Whatiffutebol : Le Benfica a un système incroyable de scouting. Comment est-il possible de trouver ces joueurs de cette manière constante toutes les années ? ProScout : De nos jours, le scouting concerne davantage la mise en réseau que la connaissance. Avec les nouvelles technologies, il est possible de disposer immédiatement de toutes les informations nécessaires sur un joueur. Mais le secret ici est d’arriver et de le repérer pour éviter que d’autres clubs ne l’atteignent. Dans ce cas, le Benfica fonctionne très bien sur tous les marchés et dispose d'excellents scouts dans toutes les régions. Whatiffutebol : Si tu pouvais choisir un club portugais à suivre et regarder de plus près à part les 4 meilleurs clubs, lequel choisisirais-tu et pourquoi ? ProScout : Il est difficile de sélectionner un seul club. Le Vitória SC est un club avec beaucoup d’histoire et beaucoup de supporteurs. Mais il y a aussi le Moreirense qui fait un excellent travail chaque saison même avec des conditions peu favorables et le Rio Ave. Je pense que le Famalicão atteindra un niveau de qualité élevé au cours des prochaines années. Ils seront en première division la saison prochaine; ils ont beaucoup de supporteurs et de bonnes conditions pour que le club devienne une force dans notre pays. Whatiffutebol : De nombreuses nations de football ont un certain style de football. Si nous pensons au Brésil, à l’Italie, aux Pays-Bas ou à l’Espagne, nous les associons automatiquement à un style de jeu particulier. Qu'est-ce qui caractérise la manière portugaise de jouer au football ? ProScout : Je pense qu'aujourd'hui le football est universel et les idées également. Cela signifie que nous pouvons essayer d’associer une manière particulière de jouer pour chaque pays, mais les choses évoluent très rapidement. Le Brésil en est un excellent exemple. Leur football est beaucoup plus européen maintenant et il n’est pas facile de trouver des joueurs talentueux par rapport à ce qui était possible il y a environ 10 ou 20 ans. Je pense que le Portugal peut être qualifié de pays avec de nombreux joueurs techniques mais aussi intelligents. C'est pourquoi nous avons un style complet. Nous pouvons jouer un jeu de possession ou un jeu de transition, en fonction du contexte et de l'adversaire. Whatiffutebol : En Argentine, Marcelo Bielsa est un entraîneur important, même s'il n'a jamais eu beaucoup de succès. C'est une référence qui a influencé des entraîneurs comme Diego Simeone ou Mauricio Pochettino. José Mourinho a remporté les plus grands trophées du football de clubs. A-t-il marqué les entraîneurs portugais de nos jours et est-il le véritable père de l'importance croissante du football portugais ? ProScout : Oui, bien sûr. Aucun doute sur ce sujet. José Mourinho est le plus grand entraîneur portugais de tous les temps et a beaucoup influencé les autres entraîneurs à poursuivre une carrière dans le football. Je pense que le Portugal est content d'avoir un entraîneur de cette qualité. Whatiffutebol : Aujourd’hui, l’une des méthodes d’entraînement de Mourinho, la périodisation tactique, est souvent utilisée et appliquée dans le football professionnel. De quoi s'agit-il ? ProScout : « La périodisation tactique est une méthode d’entraînement utilisée pour former les joueurs de football au contexte tactique du match. La plupart des entraîneurs divisent leur entraînement de périodisation tactique en quatre parties. » Cela signifie que les entraîneurs travaillent avec les joueurs en fonction du contexte tactique de chaque match via une organisation défensive et offensive ainsi qu'une transition défensive et offensive. Whatiffutebol : Bien qu'il ait remporté des titres avec ses deux derniers clubs, le Chelsea et le Manchester United, Mourinho n'a pas eu le même succès qu'avant. Pendant de nombreuses années, il semblait être en avance sur son temps. Ses dernières stations d’entraîneur n’ont pas été très convaincantes. Le monde du football s’est-il adapté ou l’a même copié et pense-tu que son temps est écoulé ? ProScout : Mourinho est spécial. Il est vrai que les dernières saisons n’ont pas été couronnées de succès, mais nous devons rechercher le contexte dans son ensemble. Au Manchester United, il a eu une excellente première saison. Cette année, le résultat n’était pas celui que tout le monde souhaitait, mais si on compare l’équipe au Manchester City ou au Liverpool, on constate qu’il y a un écart entre eux. Le plus important est le fait qu’il n’était pas prêt à traiter  l’ego de certaines superstars. Au bon vieux temps, au Porto, au Chelsea et à l'Inter, il a su convaincre et motiver tout le monde. Maintenant, le temps a changé et le contexte est différent. Je crois toujours qu'il sera capable de gagner des titres mais cela dépendra de son prochain projet. Whatiffutebol : Un grand talent de football portugais est en train d’entrer sur la scène du football : João Felix. Il est comparé à différents grands joueurs du passé tels que Pablo Aimar, Rui Costa ou Kaká. Quel est son potentiel, jusqu'où peut-il aller ? ProScout : João Félix est un joueur spécial. Il n’est pas courant d’avoir quelqu'un comme lui à 19 ans. C'est un joueur très complet. Un énorme répertoire technique, très intelligent dans la façon dont il cherche et utilise l'espace et avec une capacité de finition extraordinaire, avec les deux pieds et sa tête. Il peut jouer en tant que numéro 10, ailier ou deuxième attaquant. Je crois qu'il peut atteindre un niveau extraordinaire mais cela dépendra de sa prochaine station. A ce stade, il doit encore jouer et apprendre par ses erreurs, ce qui est possible au Benfica. Dans les plus grands clubs, il sera difficile de jouer régulièrement en ce moment. Whatiffutebol : Personnellement, nous pensons que si on n'aime pas le regarder jouer, on n'aime pas le football. Il joue actuellement comme deuxième attaquant dans le 4-4-2 du Benfica. Il n'est ni un attaquant classique, ni un ailier. Nous le voyons plutôt comme un 10 ou la position qu’il occupe actuellement au Benfica. À une époque où le numéro classique 10 est (presque) mort, devons-nous craindre que João Felix soit victime d'un système où aucun meneur de jeu n'est nécessaire? Si tel est le cas, pourrait-il également jouer en tant que milieu relayeur ou en tant que milieu de terrain défensif sur un double pivot ? ProScout : Dans ces cas, peu importe le système que vous utilisez, il y a toujours de la place pour des bons joueurs. João Félix en est un bon exemple, mais il y a également Bernardo Silva au Manchester City. Ils peuvent jouer dans n’importe quelle position et maintenir la qualité sur un niveau très élevé. Whatiffutebol : Tu peux nommer un joueur portugais qui n'est pas bien connu mais qui a le potentiel pour devenir un très bon joueur. Qui choisis-tu ? ProScout : Il est difficile de ne citer qu'un seul joueur. Il y a plusieurs joueurs qui peuvent atteindre un niveau supérieur tels que Florentino, Diogo Leite, Rafael Leão et Trincão, par exemple. Certains d’entre eux sont déjà bien connus mais je pense que la saison prochaine, ils seront plus prêts à montrer leur potentiel. Whatiffutebol : En Premier League, il y a presque chaque saison les mêmes six clubs dans le Top 6. Nuno Espirito Santo a impressionné avec le Wolverhampton cette saison et les nombreux joueurs portugais dans son équipe. S'il reste dans le club, peut-il rivaliser avec le Top 6 de l'Angleterre à long terme ? ProScout : Ce que Nuno a fait était très impressionnant. Ils venaient du Championship et finissaient à la 7ème place. Ils méritaient une place en finale de la FA Cup mais malheureusement, ils ont subi un penalty à la dernière minute et le Watford a été meilleur en prolongation. Il sera difficile de rivaliser avec le top 6 de l’Angleterre, même à long terme, mais je pense que Nuno sera capable d’atteindre un niveau supérieur dans une autre équipe. Whatiffutebol: L’Everton est un autre club qui tente depuis plusieurs années de s’imposer dans le Top 6. Bien qu'ils aient eu de bons entraîneurs comme Roberto Martinez ou Ronald Koeman, ils n'ont pas pu faire le prochain pas. Marco Silva peut-il changer cela et amener l’Everton au niveau supérieur ? ProScout : J'espère bien. Marco est également un excellent entraîneur et il pourra faire lever l’Everton au prochain niveau. Cette saison, ils ont fait du bon travail contre les 6 meilleures équipes, mais ils doivent progresser contre les autres clubs. Je pense qu'avec de nouvelles recrues pour la saison prochaine, notamment en défense, ils seront mieux en mesure de rivaliser avec les équipes restantes. Whatiffutebol : Y a-t-il un entraîneur portugais ou existe-t-il des entraîneurs portugais, peu connus dans les pays étrangers, qui font de l'excellent travail mais qui sont simplement sous-estimés ? ProScout : Le Portugal est un pays bien connu en ce qui concerne les entraîneurs et nous sommes généralement très courageux pour relever les défis à l’étranger dans différents contextes. Il y a Pedro Caixinha qui a fait un excellent travail au Mexique et, plus récemment, Rui Almeida qui est en Ligue 2 en France et tente de monter en Ligue 1. Whatiffutebol : Au cours des dernières années, les entraîneurs portugais ont été dans toutes les 5 meilleures ligues européennes : en Angleterre, en France, en Italie et en Espagne. Pourquoi pas en Allemagne ? Notre langue est-elle vraiment si difficile ? ProScout : Je pense que c'est lié à la culture. Il y a beaucoup de bons entraîneurs allemands et les équipes préfèrent un entraîneur local à un étranger. Whatiffutebol : Aux Coupes du Monde et aux Championnats d'Europe, le Portugal n'est généralement pas l'un des favoris mais appartient à un plus grand cercle de favoris. Le triomphe de 2016 a-t-il été une surprise ou une sensation pour toi ? ProScout : Je pense que nous avons eu de meilleures générations que celle de 2016 ou même des équipes qui ont mieux joué mais à la fin nous n'avons jamais remporté le titre. L'Euro 2016 a été un moment très spécifique. Nous avons eu beaucoup de difficultés lors de notre tournoi et en finale nous avons perdu Ronaldo et battu la France quand-même. Nous n’avons pas joué avec un style attractif mais nous avons été très efficaces et heureusement nous avons remporté le titre. Whatiffutebol : Quelle est la contribution de Fernando Santos au titre ? Était-il la part décisive qui a manquée ces dernières années ? ProScout : Fernando Santos a joué un rôle important dans ce titre. Il était l'ingénieur du moment le plus marquant de notre histoire du football en raison de ses compétences en gestion. Il a fait un excellent travail lors de la préparation de l’Euro et a transmis un message positif au groupe, persuadant les joueurs de pouvoir remporter le titre. Whatiffutebol : Le Portugal n'a pas joué de manière spectaculaire. La France a remporté la Coupe du monde en 2018 aussi avec un style de jeu très pragmatique. Le style de football est-il en train de changer ? ProScout : Je pense que nous ne pouvons pas parler d’un changement basé sur 2 ou 4 ans. Il reste encore des clubs ou des équipes nationales avec un style de jeu offensif qui continueront à dominer et à remporter des titres. Je crois que nous sommes dans l'ère stratégique et cela signifie que la préparation et les connaissances sont aujourd'hui plus grandes que celles des années précédentes. Whatiffutebol : La qualité du Championnat d'Europe 2016 a baissé à cause du fait que 24 équipes ont participé. Des bons joueurs doivent souvent disputer 60 matchs par an. De nouveaux tournois comme la Ligue des Nations de l'UEFA ne simplifient pas cela. Les futures Coupes du monde accueilleront peut-être 48 équipes. Le beau jeu est-il en train de mourir à cause de la commercialisation massive du football ? ProScout : C'est un excellent point. Le football est maintenant plutôt une entreprise qu'un sport. Malheureusement, les joueurs et les clubs ne représentent qu'une petite partie de cette entreprise, mais ils devraient être les personnages principaux. D'un autre côté, cela devrait être une bonne occasion pour les joueurs de pays non développés de montrer leur potentiel et de passer à un autre niveau. Whatiffutebol : Cristiano Ronaldo, l'un des plus grands joueurs de football de l'histoire du football, a maintenant 34 ans. Sa condition physique et son ambition d'être le meilleur sont incroyables, il est toujours un joueur décisif. Quel est son impact au Portugal, à quel point les Portugais sont-ils fiers de lui ? ProScout : Ronaldo est l’un des plus grands joueurs de tous les temps. Il est incroyable non seulement pour son niveau de forme physique mais également pour son ambition. Il a déjà tout gagné et malgré cela, il est motivé pour continuer à gagner plus de titres. Bien sûr, pour le peuple portugais, c’est un honneur d’avoir un joueur comme Ronaldo non seulement pour ce qu’il a réalisé, mais également pour la manière dont il fait la promotion du nom de notre pays. Whatiffutebol : Ricardo Quaresma a été considéré comme un joueur plus talentueux que Ronaldo. Est-il le plus grand talent gâché du Portugal ? ProScout : Quaresma avait une qualité extraordinaire. Il n’était pas aussi constant que Ronaldo, mais il avait quand-même une excellente carrière et je ne pense donc pas que nous puissions parler de Quaresma comme le plus grand talent gâché de notre pays. Whatiffutebol : Le transfert de Ronaldo du Real Madrid à la Juventus Turin a été une surprise pour de nombreux fans de football. Les critiques disent que Messi doit faire pareil pour prouver qu'il peut également convaincre dans un autre club. Es-tu d'accord ? ProScout : Non. Je pense que Messi est l’un des plus grands de tous les temps et le fait qu’il ne joue que pour le Barcelone ne changera rien dans mon opinion. Je ne suis pas d'accord pour dire que Messi a remporté les titres parce qu'il est au Barcelone. Nous pourrions voir l'inverse. Le Barcelone a remporté tant de titres ces dernières années car ils ont un joueur comme Messi qui peut décider n'importe quel match. Whatiffutebol : Une dernière question : Cristiano Ronaldo ou Lionel Messi ? ProScout : Nous devrions être heureux de pouvoir regarder Ronaldo et Messi jouer en même temps. Personnellement, je pense que Ronaldo est une bête dans une bonne perspective. Il a un excellent physique à son âge et il est un véritable compétiteur. Ronaldo représente le travail et le dévouement au football. Messi est un génie. C'est un joueur très complet. Il peut construire les actions et les finir. Whatiffutebol : Nous te remercions pour cette interview intéressante. ProScout : Merci, ce fut un plaisir de parler avec vous et d’avoir l’occasion de présenter ProScout. #whatif

bottom of page