top of page

Bailey et Harit – les découvertes de la saison 2017/18 en Bundesliga

Leon Bailey

Né en 1997, le Jamaïcain est venu lors de la pause hivernale de la saison 2016/17 du club belge KRC Genk à Leverkusen. Surtout dans cette saison il n'arrête pas à impressionner les spectateurs dans les stades allemands. Rapide comme une flèche, l'ailier gauche confirme ses performances constamment bonnes dans les statistiques actuelles de la saison. En 32 matchs de ligue et de coupe, il a marqué 12 buts et donné 6 passes décisives. En plus de sa vitesse, le jeune talent est connu pour son dribbling, difficile à défendre en tête-à-tête. Ces atouts sont particulièrement avantageux dans le 4-2-3-1 de l’entraîneur de Leverkusen, Heiko Herrlich, où le Jamaïcain habituellement joue comme ailier gauche dans une ligne intéressante de trois avec Havertz et Brandt. Avec l'arrière gauche Wendell il s'entend également bien, ce qui conduit à des jolies combinaisons. Herrlich ne s'en tient pas obstinément à ce système. Au début de la saison, il a laissé jouer en 3-4-3. Bailey a été privé de ses forces d'un ailier gauche, comme il a agi sur la position d'un milieu de terrain gauche. Défensivement, il ne se bat pas mal dans ce rôle, mais en tant que joueur offensif, il serait beaucoup plus efficace dans la ligne d'attaque. Cela pourrait aussi avoir été l'une des principales raisons d'un changement au système de 4-2-3-1 : ainsi, Herrlich peut permettre à son meilleur joueur d'utiliser parfaitement ses qualités. Parfois, Bailey vient également du côté droit, où il peut rentrer dans l'axe "à la Robben" et tirer du pied gauche.

Bailey est considéré d'être la découverte de la saison. A long terme, un changement en Premier League ne semble pas improbable, où l'attaquant extérieur n'aurait pas de problèmes linguistiques. De plus, Bailey pense à jouer pour l'équipe nationale anglaise suite à des disputes avec l'Association jamaïcaine. Pour le moment, le pas vers l'Angleterre serait probablement encore trop tôt, et si Leverkusen atteignait la Ligue des Champions, Bailey serait motivé pour rester au club et pourrait se présenter sur la scène internationale. Bien qu'il ait un bon pied gauche et puisse tirer des coups francs avec beaucoup de sensibilité, ses tirs sont améliorables. On a le sentiment que les buts particulièrement difficiles sont plus faciles pour lui que les tirs des positions prometteuses. En outre, il exagère souvent trop avec ses dribblings et s'avère ainsi trop égoïste. Cependant, il ne faut pas oublier qu'il n'a que 20 ans et a par conséquent assez de temps pour s'améliorer encore ici.

Notre prédiction : dans le jeu d'attaque actuel de Leverkusen Bailey est un atout absolu, il ne satisfait pas seulement les exigences esthétiques, mais apporte également grâce à sa ruse l'effet de surprise qui manque souvent dans le foot allemand et est ainsi le joueur qui peut faire la différence. Une évaluation plus objective de ses performances dans la prochaine saison dans la Ligue des Champions pourrait créer une image plus vaste. Avant de briller sur l'île britannique dans un club médiocre anglais, il devrait évoluer dans l'environnement calme à Leverkusen. Il pourrait travailler sur ses faiblesses et ensuite avec la réputation nécessaire, de ne pas être considéré juste comme un talent mais comme un professionnel de format international, risquer de faire le pas vers un très bon club à l'étranger. Amine Harit

Notre favori personnel pour le titre "Découverte de la saison 2017/18 en Bundesliga". Un joueur pour qui je vais au stade. Un joueur qui me fait délirer de joie. Même année de naissance que Leon Bailey, mais un autre type de joueur. L'international marocain est venu avant la saison du club français FC Nantes au FC Schalke 04. Ensemble avec le défenseur Naldo, éternellement jeune, et Caligiuri il est peut-être le joueur le plus constant du club dans cette saison. Avec Domenico Tedesco un jeune entraîneur ambitieux est venu cet été qui agit avec une défense en ligne à trois. Dans le 3-4-3, Harit a été utilisé comme attaquant droit. C'est compréhensible à cause de son démarrage et du fait d'être un bon dribbleur. Cependant, il ne peut y montrer qu'une partie de ses qualités. Tous ses atouts sont visibles dans le 3-5-2 quand il joue au centre dans le milieu de terrain comme un huit dynamique. Harit sait très bien s'imposer dans les plus petites espaces. Ceci est dû en partie à son agilité, d'autre part, il a aussi un très bon premier contact, ce qui lui crée souvent l'espace. L'adversaire tombe à plat ce que lui permet de briser les lignes de l'opposante. Il a également un bon aperçu et peut diriger le jeu. Lorsque son Schalke est en train de faire le pressing, il est positivement agressif dans les duels en dépit de sa stature plutôt maigre. Ici son intelligence de jeu l'aide à trouver la bonne position, ce qui n'est pas toujours facile dans ce 3-5-2. Son attitude semble aussi être juste car il a joué un rôle décisif dans le derby contre le Dortmund où l'équipe de Schalke a réussi de revenir au score de 4-4 après 0-4. Il a fait preuve de sa force et a joué - bien que blessé - jusqu'à la fin, puisque le Schalke avait déjà fait changer trois joueurs. Dans les 33 matches des compétitions officielles de la saison le Marocain a inscrit 3 buts et donné 7 passes décisives, une statistique remarquable en raison du jeu souvent basée sur la défense chez les bleus royaux. Pourtant, une faiblesse apparaît ici : il ne possède pas l'instinct de but, une faiblesse sur laquelle il doit travailler pour franchir la prochaine étape de son développement. De même, il a parfois du mal à prendre des bonnes décisions, parfois il fait des passes bâclés et pas intelligentes lors de la construction du jeu et dans le jeu de position. Cependant, il possède ici encore le plus de potentiel en raison de n'avoir que 20 ans. Comme Bailey, il serait certainement beau de voir Harit jouer en Ligue des Champions, qui semble probable maintenant.

Notre prédiction : Harit a tout dont un huit moderne a besoin. Il combine les compétences d'un footballeur de rue avec intelligence et discipline. Physiquement il devrait encore grandir. Pour son développement il serait important de pouvoir jouer régulièrement. Actuellement il a cette base au Schalke et peut se présenter dans la prochaine saison dans la Ligue des Champions sur la scène internationale. A long terme, nous le verrons comme joueur titulaire dans un grand club, s'il a un entraîneur qui l'encourage comme le fait Tedesco. En tout cas, il le confirmerait avec de bonnes performances et nous apporterait encore beaucoup de joie sur le terrain. #whatif

bottom of page